lundi 6 août 2012

Cool Driver #13 : Renault Espace

Renault  Espace  2000 TSE  (05/1984).


I've been workin' this graveshift and I ain't made shit
I wish I could buy me a spaceship and fly past the sky

Oui, les monospaces ne sont pas réputés pour être des élégants. Leur avènement à la fin des années 70 a pourtant révolutionné la vision de l'automobile. L'image de la marque au Losange est indissociable de l'Espace, de son esprit innovant et avant-gardiste. Et pourtant, cette dernière faillit bien ne pas être une Renault mais une Peugeot ! En 1979, Philippe Guédon, PDG de Matra Automobiles, est à la recherche d'un concept qui pourrait succéder aux Bagheera et Rancho sur les chaînes de montage. De retour d'un voyage aux Etats-Unis où les vans ont déjà conquis les larges et longues highways américaines, il est persuadé que l'avenir de l'automobile européenne passera par ce genre de véhicules ludiques et familiaux. Il demande alors au designer Antoine Volanis delui en faire une ébauche : en un week-end, il crée ce qui reste connu sous le nom de dessin orange.

matraorange6mw
Projet P16, dessin orange d'Antoine Volanis

Les gènes de l'Espace sont déjà présents : les lignes élégantes, le profil aérodynamique, mais il n'y a que trois portes, le moteur est en position transversal et le poste de conduite se situe directement au-dessus des roues, pour 4m de long. Celle-ci sera par la suite abandonnée pour des raisons de sécurité, le moteur pouvant reprendre sa place avant. Le projet P16 est né. Les premières maquettes séduisent les dirigeants de Peugeot, surpris par le concept.

matrap16we7vz matrap16gr8kz
Projets P17 et P18

Deux nouveaux projets sont demandés : le projet P17 à gauche, plus compacte que la P16 avec ses 3,84m et le projet P18 à droite, plus long (4,18m) et bien plus élégant. En octobre 1981 la carrosserie est définitive, des évolutions sont imaginées : fourgon, pick-up... en cas de manque de succès de la berline, sa conversion en utilitaire serait possible à défaut d'être souhaitable.

Mais la marque au Lion est en difficulté après le rachat de Chrysler Europe, renommé Talbot. Le projet devient P23 en octobre 1981 et Matra se tourne vers Renault. L'empattement du projet passe de 2,60m à 2,55m et le porte-à-faux avant est allongé. La maquette est présentée aux dirigeants de Renault en décembre 1982. Bernard Hanon, PDG de Renault est séduit. Lui aussi connaît les États-Unis et l’engouement qu’y connaissent les vans aménagés. Il aurait même déclaré : "C’est la voiture à laquelle on aboutira naturellement lorsque l’on aura dépassé toutes les vanités automobiles". En juin 1983, Renault et Matra signent un accord de coopération prévoyant "l’étude et la fabrication par Matra, à partir d’organes mécaniques Renault, de véhicules commercialisés par le réseau européen de Renault". L'Espace est fabriquée à Romorantin, chez Matra.

Lancée au printemps 1984, comme le break des années 90, l'Espace inaugure une toute nouvelle conception des voitures spacieuses en Europe (le concurrent Chrysler Town & Country ne sera qu'importé en 1988). Particulièrement polyvalente avec ses 7 places, son plancher plat et son volume de chargement spacieux, elle dispose d'une modularité ingénieuse : on peut ainsi retirer les 5 sièges arrières et même tourner les sièges avant pour créer un véritable salon pour 4 personnes à l'arrêt. Les sièges sont basculants, pliants et amovibles avec ceinture de sécurité ventrale intégrée. Le tout dans une carrosserie composite bicolore au Cx de 0,32. Une belle performance pour ce type de véhicule.

Seulement 9 exemplaires seront vendus le premier mois de commercialisation, il s'en vendra 192000 entre 1984 et 1991. En 1988, la version Quadra à transmission intégrale est lancée. Malheureusement, Renault ne poursuivra pas les quatres roues motrices pour les générations suivantes. Par la suite, la Régie développera le concept du monovolume en l'appliquant à trois catégories de dimensions : Twingo, Scénic et Espace, le monovolume devenant la marque de fabrique de Renault, jusqu'à l'échec du coupé-space Avantime qui marquera un coup d'arrêt à ce concept de voitures à vivre, si cher à la marque. Aujourd'hui, la quatrième génération de l'Espace entame sa dixième année de vie. Vieillissant, mais pas encore dépassé par la concurrence désormais nombreuse, aucune date n'est aujourd'hui évoquée pour le lancement de la cinquième génération. A l'heure où les marques françaises essayent de se forger une image premium (quel mot galvaudé), il serait dommage que Renault abandonne la voiture qui incarne le mieux le haut-de-gamme et les valeurs du Losange.



Renault  Espace  Quadra  "Phase 1b"  1988.

Renault  Espace  Quadra  "Phase 1b"  1988.
.
.

0 commentaires:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Instragram

Instagram
Une erreur est survenue dans ce gadget
The CoolDentist Copyright. Fourni par Blogger.