mardi 4 février 2014

After The Smoke - Microwaves

After The Smoke


Party hard with zombies and all that brain was made for us


Follow me down / feel that / ‘aint it magic / want me dead / ‘aint it tragic. Ainsi commence Microwaves. Et on ne pouvait espérer meilleure introduction.Tel le lapin d'Alice aux Pays des Merveilles, After The Smoke nous entraîne dans leur monde fumeux et enfumé. Microwaves est la première sortie officielle du groupe After The Smoke, une première sortie en catimini, voire transparente, preuve d'une communication discrète et bancale. New-yorkais d'adoption, mais originaire de Talahassee, en Floride, After The Smoke est composé du rappeur Whuzi et des producteurs Soft Glas et Day G. C'est donc le grand saut pour le groupe qui avait pris l'habitude de communiquer avec son public via sa très fournie chaîne YouTube et des vidéos on ne peut plus lugubres dont le collectif High5Collective n'aurait pas rechigné la paternité.

Avec leurs synthétiseurs et percussions à conte-temps, Soft Glas et Day G plantent un décor et une atmosphère brumeuse et intriguante, proche de celui de la nébuleuse Odd Future. Whuzi n'a plus qu'à poser sur ces instrus voluptueuses comme les courbes de la figure féminine ornant la pochette de l'album.

Pussy, Money, Weed, what else ? Les chansons d'After The Smoke sont un hymne à la vie facile certes, mais avec une once de contradiction et de masturbation intellectuelle le rapprochant du torturé Cudder. Entre bien et mal, sublime et grotesque, clarté et obscurité, tel est l'esprit dichotomique de Whuzi faisant démonstration au fil des pistes d'un talent lyrique indéniable. On prendrait même Feel Better et Raise Your Cups pour de la philosophie à tendance bouddhiste, tant la recherche du détachement face aux événements et au monde actuel est le fil conducteur de ces titres. L'argent et les michtos, c'est le mal. L'argent et les médias sont des thèmes qu'il reprend également dans sa chanson Wallstreet. Now what they telling you ? / Don’t ever purchase what they selling you / I think you know why. After The Smoke nous ferait presque une quenelle avec cette chanson anti-système, un pied de nez aux codes et autres moeurs du Hip-Hop. On comprend un peu mieux sa communication discrète sur la Toile. La présence ponctuelle de la chanteuse Viola Snow est également à noter tant sa perfomance contribue à cette mélancholie ambiante.

Solide et homogène (un peu trop même), Microwaves est un album à la gloire de la vie, la vraie, celle que l'on ne vit pas à travers un écran, une sorte de chemin de traverse pour esprits éclairés au milieu de la pourpre brume. Représentant d'un hip-hop alternatif mais dépoussiéré, Microwaves ravira les fans de Tiron & Ayomari, Earl Sweatshirt ou Odissee. En tout cas, on en reprendrait bien une taffe.


.
.

0 commentaires:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Instragram

Instagram
Une erreur est survenue dans ce gadget
The CoolDentist Copyright. Fourni par Blogger.