lundi 9 avril 2012

Aaliyah's Spirit


Dear Dana,

I’ve never lost a parent, a friend, or a lover but I will never forget this day for the rest of my life. I remember getting the news that you had passed and it connected with my heart like a clean shot from Muhammad Ali. I was crushed. Not only was I one of your biggest fans but I was truly in love with you. I loved the way you carried yourself, the way you dressed, the confidence with which you addressed passion and relationships in your music. I said to myself that even if we never met, I wanted a woman in my life just like you. I am pained that we will never get to connect now that music ended up being my career path. But you should know, we all listen to you everyday and we remain inspired and moved by all that you’ve given the world. I hope I make the right life choices so I can end up in heaven where I know you rest your head. I’ll continue to make music in your honor until the day we finally meet. Dinner’s on me!

Love you always and forever,

Drake


"On a toujours un ami Facebook qui poste un statut ou un lien sur Aaliyah le 25 août" aurait pu être le nom d'un groupe sur un fameux réseau social. Tous les ans, nous avons tous droit à la même rengaine avec des statuts lourdingues tels que "tu resteras toujours la reine" ou "personne n'arrivera à ta cheville". Oui, les gens ont souvent tendance à exagérer, mais une chose est sûre, on ne peut contester l'immense talent de la chanteuse. De ses débuts jusqu'à sa fin tragique, Aaliyah, aura toujours bénéficier d'une place à part dans le monde du R&B. Atypique, jamais dans l'air du temps, elle avait son truc, sa personnalité, cachant son visage sous ses grosses lunettes noires et ses longs cheveux noirs. Sans vraiment de rivales, ni d'égal. Son premier album Age Ain't Nothing But a Number, sorti en 1994, alors qu'elle a à peine 14 ans, et produit par son mentor R. Kelly, d'où sont tirés les titres Back & Forth et At Your Best, sonne comme un vibrant hommage à la New Jack Swing (genre du début des années 90), au moment où le R&B moderne prend forme.

Pour son deuxième album, Aaliyah s'éloigne de R. Kelly et des bruits de couloir trop insistants sur leur probable mariage, pour collaborer avec deux jeunes talents encore inconnus qui la porteront au sommet : Timbaland et Missy Elliott. Le trio trouvera sur le deuxième album d'Aaliyah un terrain d'expérimentation leur permettant de se faire les dents avant de se lancer en fanfare sur le premier album de Missy, Supa Dupa Fly. Des mid-tempos énergiques aux ballades oniriques et sirupeuses, les 17 titres de One in a Million s'enchaînent sans fausse note. Les beats découstruits et classieux du jeune Timbaland siéent à merveille à la voix fragile et chargée d'émotions de sa muse, ces dernières paraissant aujourd'hui indissociables de l'univers musical de la chanteuse. L'album, véritable must-have de tous fans de R&B qui se respecte, se vend à 8 millions d'exemplaires à travers le monde, et reste à ce jour son oeuvre la plus complète. Après cette réussite aussi bien critique que commerciale, Aaliyah s'essaye au cinéma en 1999 dans Romeo Must Die en compagnie de Jet Li. La bande originale du film dont est issu le tube Try Again, symbole de l'alchimie sans faille entre Aaliyah et Timbo, lui ouvrira les portes du succès international.

En 2001, Aaliyah sort son ultime album, celui de la maturité selon la chanteuse, intitulé ΛΛLIYΛH. Et onze après sa sortie, on peut dire que l'album n'a pas pris une ride. Pourtant, comme beaucoup de jeunes afficionados de R&B (j'avais 11 ans), j'étais resté sceptique face à un album qui, au-delà de ses gros tubes signés Timbaland  (We Need A Resolution, Try Again, More Than A Woman) et Static Major (paix à son âme), sortait de tous les sentiers battus de l'époque. Ce n'est qu'après plusieurs écoutes que je me suis rendu compte de la richesse incroyable de la galette, et du véritable gâchis qu'était sa perte.
L'album qui n'avait eu qu'un succès d'estime à sa sortie, restera après sa mort 185 semaines au Billboard Top 100. C'est bien connu, on ne se rend compte de la valeur des choses que quand on les perd. Véritable laboratoire de recherche et d'exploration (What If et ses guitares saturées, I Can Be et ses rythmes ternaires pré-dubstep), sombre et intime, presque dérangeant, l'album n'avait en effet peu de choses en commun avec les pseudo stars superficielles et éphémères du R&B.
Très synthétique, teinté de rock alternatif, de jazz, d'électro et de soul, on était bien loin des prods Pop-R&B stéréotypées ou des ballades clichés et trop prévisibles. Si l'hommage des artistes de l'époque est unanime (il n'y a qu'à voir la flopée de stars invitées pour le clip posthume Miss You, Missy, DMX, Toni Braxton, Mary J Blige...), son héritage musical est longtemps resté boudé, ses fans restant orphelins d'une artiste qui groovait différemment. Seules Tweet (merci Missy et Timbo) et Amerie sortaient de la case très stéréotypée de "chanteuse R&B", avec le succès qu'on leur connaît (c'est-à-dire très confidentiel).

ΛΛLIYΛH est aujourd'hui une véritable mine d'inspiration pour la génération d'artistes qui étaient adolescents à l'époque où l'album est sorti. The Weeknd (What You Need), James Blake (CMYK), J. Cole (Best Friend), Kendrick Lamar (Blow My High), Rochelle Jordan et Drake (Unforgettable), qui s'est même tatoué son portrait, ont tous samplé une chanson de la chanteuse de Detroit. L'album Purple Naked Ladies du duo un peu trop surcoté The Internet (merci Odd Future) transpire l'univers musical de la chanteuse défunte. They Say, Long Song -1 et Fastlane (ressemblant de près à Loose Rap !) auraient eu une place de choix sur le dernier album d'Aaliyah. Après 10 ans de deuil et de R&B stérile, ces nouveaux artistes accueillent à bras ouvert l'héritage musicale d'Aaliyah, sobre, urbain, loin des influences pop qui ont bouffé le R&B. Enfin. Ce retour de hype n'a pas échappé aux dirigeants d'Atlantic Records qui s'apprêteraient à sortir le véritable premier album posthume d'Aaliyah. Peu d'informations circulent pour l'instant, mais Drake serait d'ores et déjà annoncé sur le projet de son idole à la carrière trop courte, devenue légende pour l'éternité.









.
.

0 commentaires:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Instragram

Instagram
Une erreur est survenue dans ce gadget
The CoolDentist Copyright. Fourni par Blogger.