jeudi 2 décembre 2010

The Cool Interview #2 : Monsieur Nov


Et si on parlait "arandbi" pour une fois ?

C'est pas le genre de la maison, oui mais Monsieur Nov va tous vous mettre d'accord : il est possible de faire du R&B français de qualité, recherché, avec une certaine musicalité. Après Sans Dessus 2 Soul, son premier essai qui laissait présager le meilleur, le Chinois Chauve revient avec Groove Therapy (sorti le 29 novembre), un album qui reste dans la même veine que le précédent.

Salut Monsieur Nov, pourrais-tu tout d’abord te présenter...
Ok bon ben moi c’est Monsieur Nov. J’ai 24 ans et j’ai commencé la musique vers l’âge de 15 ans. J’ai commencé par faire des instrus, puis très vite, instinctivement je me suis mis à chanter sur mes compos. Par la suite, j’ai eu un premier contact avec le label Colored Music, j’ai lancé mes premiers sons sur la toile via Myspace, puis  j’ai fais des scènes…Mais au final, c’est un peu venu par hasard, de manière empirique.

Mais au fait, pourquoi NOV ?
N.O.V. pour New Original Vibe. Au départ, ça devait être le nom d’un groupe qu’on voulait former avec des potes au lycée façon Boyz II Men pour gérer les go (traduction : les filles pour ceux qui n’ont pas compris) mais au final ça ne s’est pas fait parce personne n’était réellement motivé. Alors quand j’ai commencé a me faire une image, j’ai décidé de garder ce pseudo, en souvenir du lycée.

Tu as beaucoup d’influences Hip Hop, Nu Soul, écoutes-tu d’autre styles musicaux comme du jazz ou du rock par exemple ?
Oui, j’écoute pas mal de jazz à la radio essentiellement. J’aime en  particulier un artiste qui s’appelle Robert Glasper. Maintenant mes artistes préférés restent tout de même des chanteurs Soul et R&B.

Quand j’ai écouté BCJC , un des titres de ton nouvel album Groove Therapy, j’ai tout de suite pensé à Musiq Soulchild et à son titre Buddy, surtout dans ton flow entre le rappé et la chanté. Est-ce pour toi un modèle ?
Lorsque j’ai écouté son morceau Justfriends pour la première fois, ce fut une révélation donc effectivement je le considère comme un modèle. Mais pas dans le sens où j’essaie de le copier à la lettre, mais plus dans son parcours et dans sa musicalité.


Dans ton nouvel album, on remarque que tu as composé, réalisé et interprété tout tes titres ; avec qui aimerais-tu à l'avenir collaborer ?
Il y a des artistes que j’apprécie, que je trouve talentueux mais de là à faire un featuring... (Monsieur Nov réfléchit…). Dans l’immédiat au sein de la scène française, je n’en vois pas. Maintenant, je ne serais pas contre collaborer avec des producteurs comme Dr Dre, Timbaland, Pharrell ou Raphael Saadiq mais bon... on peut toujours rêver…

Tu considères Groove Therapy comme ton premier vrai album, qu’en est-il de Sans Dessus 2 Soul ?
Sans Dessus 2 Soul est un album que j’ai sorti à la hâte car à l’époque, j’avais composé  la chanson Laissez Nous Pleurer qui avait été diffusé en radio et à partir de là, le buzz est monté. On a sorti cet album dans l’urgence  pour avoir une présentation musicale qui servirait de mise en bouche. Mais j’avais déjà en projet cet album à l’époque, à savoir Groove Therapy.

Je serais curieux de savoir comment Monsieur Nov compose. Par quoi commences-tu : par le texte, par l’instru ? Dis-nous tout !
Ça dépend. La plupart du temps, je compose dans le train. Des bouts de texte me viennent à l’esprit et au fur et à mesure, je les structure jusqu’à avoir un squelette de chanson et à partir de là, je pose une instru dessus mais parfois c’est l'inverse, la mélodie me vient avant les mots.

Revenons sur ton album Groove Therapy et en particulier sur ton titre Tous les jours, tous les soirs : tu oses avec les mots, oses-tu avec les mains ?
Bien sûr ! Ce morceau est le reflet de ce que je fais et de ce que tu peux faire quand tu es avec ta copine ou ton copain. Je voulais trouver les mots justes sans tomber dans le vulgaire pour que justement ça sonne sensuel et non pas sexuel…

Dans ton album, on voit que tes textes sont assez légers, te vois-tu plus tard écrire des textes plus socialement engagés ? Y’a-t- il des choses qui te révoltent aujourd’hui ?
J’écris les morceaux en fonction de mon humeur. Ces derniers temps, je n’ai pas eu souvent l’occasion de m’informer car j’ai été très pris entre la préparation de mon concert à l’Elysée Montmartre et la promotion de mon album maintenant il y a des évènements à travers le monde qui, comme tout le monde, me touche.

Un jour dans une interview, tu as dit que tu voulais éviter de tomber dans le cliché du mec de banlieue : "Basket Casquette, Jean Cartonné, on est fier", c’est pas un peu cliché ?
On peut l’interprété comme ça mais ce titre revendique seulement le coté banlieusard à travers les vêtements tout en ayant ce coté lifestyle, swag et non pas militant.

J’ai vu que tu es devenu ambassadeur de la marque Creative Recreation (marque californienne de sneakers), comment s’est faite la rencontre ?
J’allais souvent au magasin pour y acheter des chaussures et un jour le gérant m’a interpellé car Creative Recreation France était en plein développement et il cherchait des ambassadeurs pour représenter leur marque : ils ont pensé à moi pour la catégorie musique. Ainsi de part mon image, je fais la promotion de leurs produits et je peux porter de belles chaussures tout le temps maintenant sans avoir à les payer au prix fort.

Tu peines à te faire connaitre des grandes ondes, selon toi quelles sont les principales causes de cette réserve des médias ?
Je pense que c’est du à la musique en elle-même car elle ne suit pas forcément la tendance actuelle. De plus, les radios aiment bien forger et créer des artistes "vierges" qui avant leur propulsion médiatique n’existaient pas. Ils ont donc du mal à se mettre en rotation avec des artistes comme moi qui ont déjà un univers, une base de fans, un parcours. Maintenant, j’ai de bons rapports avec certaines radios comme Génération 88.2 qui sont ouverts musicalement à ma musique et qui m’ont toujours soutenu dans ce que je fais.

Depuis quelques années, la tendance est au mélange R&B electro. Ton album reste dans la grande tradition Soul R&B qui se fait depuis une quinzaine d’années. Quel regard portes-tu sur cette tendance ?
Je n’ai pas de regard particulier sur cette tendance à partir du moment où c’est bien fait. Ce que je reproche aux gens c’est d’avoir la fâcheuse habitude de toujours cracher dans la soupe quand on parle de tendance soul-électro alors qu’à mon avis, il faut écouter la musique en tant que telle et non pas la juger ou la comparer à un style. D’autre part, le problème est que souvent en France la démarche c’est de faire comme les américains ce qui n’est pas très novateur à mon sens.

Ben l’oncle Soul cartonne actuellement en France : tu kiffes ?
Hé bien, j’ai écouté son dernier album et il est bien réalisé. J’aime sa musique et son succès est largement mérité. Maintenant, c’est très soul vintage donc il se repose sur des rythmes et une musicalité déjà connus à la Ottis Redding … reste à savoir s’il pourra baser toute sa carrière sur ce style.


D'ailleurs, comment te places-tu par rapport à la scène R&B francophone ?
J’essaie de ne pas rentrer dans ce genre de cercle ou étiquette là. Je veux par ma musique faire évoluer les choses car en réalité, il n’y a pas réellement de mouvement… en France du moins.

Tu es très actif sur internet via Facebook, tu choisis souvent les figurants de tes clips parmi tes fans, est-ce pour toi un moyen de garder les pieds sur terre ?
En effet, c’est primordial ! Quand on m’envoie des mails ou des commentaires sur Facebook ; j’essaie toujours de répondre, du mieux que je peux, parce que je peux le faire : je n’ai pas la notoriété de Johnny Hallyday. Ca me permet d’avoir un vrai contact avec le public. Pour les castings, passer par des agences c’est plus chers, plus long parce que y’a plus d’intermédiaires donc je préfère passer mon annonce sur Facebook. C’est plus sympa comme ça.

Tu as fait salle comble à l’Elysée Montmartre, des fans sont venus des USA, de Belgique ou encore d’Allemagne, envisages-tu prochainement de faire une tournée ?
Internationale ou française ? (Rires) Plus sérieusement, je pense avoir conquis mon petit public à Paris. Après, en province, ce n’est pas le cas : personne ne me connait vraiment à part quelques fouineurs sur Internet ou passionnés de Soul Music. L’objectif de l’an prochain est donc de faire une petite tournée en France en faisant des showcases, des concerts pour convaincre le public et puis revenir à la fin de l’année 2011 avec un gros gros concert sur Paris. Maintenant je sais qu’au Canada et en Asie dans des pays comme le Japon ou Vietnam dont je suis originaire, les gens sont assez friands de chanteurs français donc pourquoi pas,  un jour,  aller tenter ma chance là-bas…

Pour revenir sur tes origines, quand les gens t’ont vu pour la première fois groover comme tu fais, comment les gens ont-ils réagi ?
Je n’ai pas eu beaucoup de remarques par rapport à ça. L’unique et première remarque que j’ai eu c’est quand les gens  m’ont entendu à la radio, ils ont été surpris de découvrir après sur le Net que j’étais asiat. On ne m’a jamais comparé à Willy Denzey tout simplement parce que je pense que les gens savent faire la différence musicalement entre lui et moi.

Et pour finir : LA question dentaire : tu te brosses les dents combien de fois par jour ?
2 fois matin et soir. Je ne suis jamais allé chez le dentiste, tout simplement parce que je n’ai pas mal aux dents.

Haha ! Et bien merci à toi Monsieur Nov de nous avoir accorder cet interview. En te souhaitant beaucoup de chance et de courage dans ton ascension musicale !

Et merci à Aurore de m'avoir accompagner lors de cette interview, dans le froid et la bonne humeur ;)

Myspace




.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

"ça devait être le nom d’un groupe qu’on voulait former avec des potes au lycée façon Boyz II Men pour gérer les go"
--> Ha booon hahahaa !!! :))))

Un mec avec beaucoup de talents, je souhaite qu'il réussisse ! Je suis vraiment tombée amoureuse de ses 2 albums et il est beau aussi on ne va pas nier hahaaa

Anonyme a dit…

trop mimi et tu chantes vraiment bien

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Instragram

Instagram
Une erreur est survenue dans ce gadget
The CoolDentist Copyright. Fourni par Blogger.