dimanche 9 octobre 2011

Cool Driver #8 : Lancia Fulvia




Rares sont les constructeurs automobiles à avoir un patrimoine aussi riche que celui de Lancia, marque italienne née en 1906 et dont le passé n'en fini pas d'être bafoué par la maison mère Fiat, qui a décidé de rebadger de vulgaires Chrysler en apposant le logo Lancia. Une hérésie pour une marque aussi prestigieuse que Lancia, dont l'histoire est jalonnée par de nombreux modèles mythiques comme l'Aurélia, la Stratos, la Delta HF ou la Fulvia.

La Fulvia est lancée en 1965 et ne déroge pas à la longue tradition d'innovation de Lancia avec son moteur 4 cylindres en V de 80ch et sa traction avant, alors que la majorité des sportives de l'époque sont des propulsions. Sa ligne très basse, fine et équilibrée et son habitacle lumineux sont dignes des plus belles italiennes de grand tourisme et se fait ambassadrice de la dolce vita, qui séduira de nombreux acteurs dont Alain Delon. Sécuritaire et robuste, elle ne rougit pas face à la concurrence, BMW 2002 GT et Alpine 1600 S en tête, malgré un poids assez élevé, 925 kg. En 1969, Lancia présente la version HF aux prétentions plus sportives avec un moteur passant à 115ch (gonflé à 160ch pour l'ultime version Squadra Corse). Mais la Fulvia s'illustrera surtout au rallye avec ses nombreuses victoires dont le titre de Champion du Monde des Rallye 1972, face à l'équipe Alpine Renault. Le coupé devient la voiture la plus titrée de l'histoire. Lancia est encore à ce jour la marque que l'on trouve en première place dans le nombre de victoires en compétition et en championnat du monde alors que la Squadra Corse Lancia n'a plus participé à la moindre course depuis le début des années 1990. La Fulvia reste également à ce jour le coupé Lancia le plus vendu de l'histoire avec 170000 exemplaires produits.

Que reste-t-il alors de l'héritage des coupés Fulvia ? Pas grand chose. Lancia avait pourtant essayé la carte du néo-rétro en présentant au salon de Francfort en 2003 une interprétation moderne de la Fulvia, sur base de Fiat Barchetta, qui avait fait l'unanimité auprès des lancistes. Mais les finances du Groupe Fiat, au plus mal à cette époque, auront raison de ce projet qui aurait pu relancer la marque. Avec un gamme composé d'une petite Ypsilon fabriquée en Pologne, d'une Delta reniant son héritage sportif et de vulgaires modèles Chrysler, n'ayons plus peur de dire que l'âme italienne de Lancia est véritablement éteinte, au grand dam de ses nombreux fans à travers le monde.



Fulvia Coupé Série 1 (1965-1969)

Lancia Fulvia Coupé 1.3 Rallye


.
.

0 commentaires:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Instragram

Instagram
Une erreur est survenue dans ce gadget
The CoolDentist Copyright. Fourni par Blogger.