vendredi 6 août 2010

Kanye West reprend le pouvoir


Colin Powells, Austin Powers
Lost in translation with a whole f-ckin’ nation
They say I was the obamanation (abomination) of Obama’s nation
Well, that’s a pretty bad way to start the conversation

Il y a encore un an, on laissait Kanye West sur un malentendu scénique avec la très peu talentueuse chanteuse de country Taylor Swift, lui valant un procès sur la place publique, Obama le traitant même à la télé de "crétin".
Après une année très discrète, mises à part les quelques productions pour Jay-Z, Consequence ou Drake, Kanye West fait sa renaissance avec son cinquième album studio, intitulé Good Ass Job. Et pour que le monde entier sache qu'il est de retour, Mr. West a vu les choses en grand : un premier single digne de l'international asshole qu'il est, une pochette d'album signé par l'artiste contemporain George Condo, une performance mémorable aux BET Awards et une tournée dans les locaux de Facebook le 27 juillet et de Twitter le 28 juillet. Du buzz, du buzz et du buzz.

Car en plus de s'être ouvert un compte Twitter dernièrement, Kanye West s'est rendu dans les locaux de Twitter et de Facebook, pour un petit showcase improvisé devant les employés, portables à la main.
Il y a encore 3 jours, le compte Twitter de Kanye West affichait 280000 followers au compteur soit 80 nouveaux followers par minute. Du jamais vu, et encore du buzz.



Et maintenant, parlons de ce fameux clip. Réalisé par Marco Brambilla (Dinotopia...), la vidéo est une véritable fresque vivante, "une œuvre de peinture filmée". On y voit un Kanye West, auréole et épée de Damoclès au-dessus de la tête (!) portant sa fameuse chaîne à 40000$, entouré de nymphes et d'anges, dans un décor digne des plus beaux tableaux de la Renaissance italienne. Mégalo à souhaît.



.

0 commentaires:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Instragram

Instagram
Une erreur est survenue dans ce gadget
The CoolDentist Copyright. Fourni par Blogger.