dimanche 28 novembre 2010

The Twinsmatic


Certifiés 100% français

C’est un mal récurrent dans le hip-hop français : le complexe d’infériorité chronique des français face aux américains. Entre mimétisme et exotisme, l’exception culturelle française a du mal à rayonner dans le monde. Booba se paye des productions américaines (Ryan Leslie, Akon, Diddy) pour pouvoir faire parler d’un album qui ne le mérite pas et David Guetta est devenu le frenchy préféré outre-atlantique que tout le monde s’arrache. Vive la France !

Pourquoi cette intro au fait ? Pour vous parler de petits producteurs bien de chez nous, avec l’appellation d’origine contrôlée. Pierre Farade, 21 ans, et Nadeem Roze, 22 ans, forment les Twinsmatic et s’affairent sur le Net depuis presqu’un an et demi. Comme les agriculteurs bio, ils pratiquent la « vente » directe, proposant gratuitement leurs remixes fait-maison qu’ils ont compilé sur leur mixtape Greenroom, disponible gratuitement sur leur site.

Vous voulez une preuve de leur talent : prenez le tube mondialement connu Say My Name des Destiny’s Child. A première vue, impossible de remixer ce morceau sans se casser les dents : les Twinsmatic arrivent à vous faire oublier les arpèges de harpe mythiques et les violons envoûtants de Rodney Jerkins et nous délèctent d’une instru hypnotique et faussement complexe, bien plus profonde que l’originale. Il en est de même pour le remix de That Tree de Snoop Dogg, plus smooth et bien plus travaillé que l’original signé Diplo.

Si le résultat n’est pas toujours à la hauteur d’un bon remix (le remix qui vous fait oublier l’original), il est bien au-dessus de ce qu’on peut voir aujourd’hui sur YouTube ou Dailymotion. Car les Twinsmatic savent mêler l’utile et l’agréable, mettant en scène de jolies filles (dont la bloggeuse mode Candy Rosie) dans des clips classieux et épurés, mais ressemblant parfois un peu trop à un clip promotionnel pour Supreme, Ambush, Ice Cream et Casio G-Shock. aNYnyway, les Twinsmatic cultivent cette image street-branchée parisienne avec talent.
Un objectif : percer, et pourquoi pas aux States. Près de chez nous, les norvégiens Tor Erik Hermansen et Mikkel Storleer Eriksen du duo Stargate ont bien réussi à percer aux Etats-Unis grâce à des instrus lègères, à mi-chemin entre pop et R&B, séduisant Ne-Yo (So Sick, Beautiful Monster...), Beyoncé (Irrepleacable) et autres Rihanna (Rude Boy...). Alors pourquoi pas les Twinsmatic ?
Et si je vous dit que Rodney Jerkins a signé ses plus gros tubes The Boy is Mine à 21 ans et Say My Name à 22 ans, la boucle est bouclée. Vous n’avez pas fini d’entendre parler de ces deux mecs.


http://thetwinsmatic.com/



The Twinsmatic - Greenroom

0 commentaires:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Instragram

Instagram
Une erreur est survenue dans ce gadget
The CoolDentist Copyright. Fourni par Blogger.