lundi 17 septembre 2012

Cult Masterpiece #5 : Hamoud & Selecto



J'suis à la plage à Boulémat avec mon zinc et son derbouka
Dans la main un verre de Sélecto imitation Coca
Une couche de Zit-Zitoun sur le corps et sur les bras
Avec mon pote sur un fond de Zahouania
On parle de tout et de rien, des Nike Air aux visas
De la traversée du désert au bon couscous de Yémma
Et mon cousin m'dit: "Karim, tkif ezzetla ?"

S'il y avait une chose à retenir de tout mon voyage en Algérie, ce serait bien la bouffe. Avec la glande, la nourriture doit être la préoccupation number one des Algériens, au vu du nombre d'Alimentation Générale (à chaque coin de rue), de Kebab (qu'ils appellent kébabiste, genre coiffeur-visagiste t'as vu) et de boulangeries. Même les centres commerciaux sont ouverts (et bondés) jusqu'à 2h du mat, normal.

L'Algérie a une vraie culture du soda. A l'instar des Etats-Unis et de leur flopée de boissons colorées qui ont investi les frigos du monde entier, le pays maghrébin dispose d'une variété assez impressionante de sodas, aux foux noms d'Ifri ou Hamoud, tous aussi inconnus les uns que les autres des Occidentaux, et sûrement responsables du diabète de 90% de la population algérienne. C'est de l'entreprise Hamoud Boualem dont nous allons parler, car avec sa limonade du même nom, il est l'un des tout premiers fabricant de sodas au monde.


L'entreprise Hamoud Boualem naît en 1878. Son fondateur, Youcef Hammoud est un artisan "aromatiseur", soit un distillateur d'arômes, établi dans le quartier Belcourt, à Alger. Il décide de fabriquer sa propre limonade en ajoutant à de l'eau gazeuse, du sucre et ses essences de citron, dont la recette est encore aujourd'hui, tenu secrète. Le succès arrive rapidement, et c'est lors de l'Exposition Universelle de Paris en 1889, où tous les visiteurs ont les yeux rivés sur la Tour Eiffel, que la limonade de Youcef Hammoud, nommée La Royale, reçoit une Medaille d'Or "pour sa qualité unique" dans la catégorie "hors concours". Par la suite, elle recevra une dizaine de médailles d'or et d'argent et même une Légion d'Honneur. L'entreprise connaîtra un essor important avec le petit fils de Youcef, Boualem Hammoud, qui transfère la production dans une usine flambant neuve à El Anasser, toujours à Alger, et dépose la marque Hamoud Boualem avec un seul "m", la faute à un greffier un peu trop distrait.

Le camion de distribution Selecto

Le Selecto, autre boisson commercialisé par l'entreprise et dont le succès ne s'est jamais démenti, apparaît au début du 20ème siècle, une vingtaine d'années après Coca-Cola, crée en 1887. De la même couleur que la fameuse boisson d'Atlanta, ce qui lui vaudra le surnom de "Coca algérien", le Selecto, qui s'appelait à ses débuts Victoria, est désigné ainsi pour insister sur la stricte sélection des matières premières, dont l'essence de pomme, ou plutôt l'acétate d'isoamyle (100% naturel donc, humm) que l'on retrouve dans les bonbons Arlequin.

Mise en faillite en 1942 puis rachetée par les héritiers Hammoud, la plus ancienne société algérienne est aujourd'hui toujours vaillante. Les boissons Hamoud sont aujourd'hui des symboles de la gastronomie algérienne et se trouvent sur chaque table (ou presque) dressée pour le dîner. Enjoy !


Les Algériens et la peur du manque, au centre commercial Ardis
.
.

1 commentaires:

Anonyme a dit…

Mon grand-père était fabricant de limonade à Bordeaux. C'est avec plaisir que j'ai découvert votre site, en particulier la photo du camion Renault qui ressemble beaucoup à ceux que l'on trouvait en France dans les années 60 !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Instragram

Instagram
Une erreur est survenue dans ce gadget
The CoolDentist Copyright. Fourni par Blogger.