jeudi 13 septembre 2012

Petite histoire du motif Paisley


The girl on the seesaw is laughing
4 love is the color
This place imparts
Admission is easy, just say U
Believe and come 2 this
Place in your heart
Paisley Park is in your heart



Grand classique de l'élégance masculine que l'on retrouve essentiellement sur les cravates et pochettes, le motif Paisley a fait un retour certain auprès des marques de streetwear, Supreme en tête, parant ses hoodies, Vans et casquette du mythique motif. L'occasion de se replonger dans l'histoire et de remonter aux origines du Paisley.

On a retrouvé le fameux motif dans de nombreuses civilisations asiatiques, mais c'est à la croisée de la Chine, de l'Inde et du Moyen-Orient, dans la région du Cachemire, qu'il est apparu en premier, sur les châles cachemire portés par les habitants de la région. Le motif porte alors le nom de boteh, signifiant "bouquet de fleur" en persan. Elle est également la rose imaginaire d'Iran, symbole de romantisme et d'amour.

Photobucket

Sur ce fragment d'un châle cachemire blanc, datant de 1680 environ, il est intéressant de noter la simplicité des premiers motifs de fleurs, proche de la calligraphie chinoise, comparé à la complexité des motifs contemporains. Le boteh évolue au fil des siècles, vers un motif beaucoup plus graphique et polyédrique, comme le montre les croquis ci-dessous..


Photobucket
Photobucket
Photobucket

Le châle cachemire s'exporte au 17ème siècle vers l'Ouest. Au Proche-Orient, le boteh s'éloigne des représentations naturalistes, devient plus géométrique. Il est non figuratif, reflétant la volonté islamique d'éviter la représentation d'objets et de personnes.

Photobucket
Détail d'un châle cachemire du Moyen-Orient de 1825

Arrivé dans la deuxième moitié du 17ème siècle en Occident par la Route de la Soie et par la Compagnie des Indes à la suite d'échanges commerciaux, le boteh est symbole de statut social dans les Cours européennes. Il se fait plus simple, plus en phase avec les codes néoclassiques de l'époque.  Il représente également l'exotisme, l'évasion, comme le montre le motif ci-dessous, longue procession de personnages enturbannés, d'éléphants et de chameaux.
Le fameux motif est très convoité en Europe, mais les importations du Cachemire, insuffisantes à la demande, poussent certaines manufactures à produire leurs propres châles cachemire. Les fabricants marseillais sont les premiers et commencent à produire leurs propres châles cachemire dès 1640, suivi de l'Angleterre en 1670 et de la Hollande en 1678. Les manufactures les plus célèbres deviennent Norwich, en Angleterre, et Paisley, en Ecosse, qui deviendra le plus grand producteur de châles cachemire à partir de 1850 et qui donnera du même coup son nom occidental au fameux motif boteh. Malheureusement, ces châles ne seront pas fabriqué en cachemire, mais dans un mélange de laine et soie. Le choix des couleurs des châles européens sera également moins riche, moins fourni que celui des châles indiens. En 1860, Paisley ne pouvait produire que des châles avec une quinzaine de couleurs, soit le quart de la palette des châles importés du Cachemire.

Photobucket
Détails d'un châle fabriqué au début du 19ème siècle à la manufacture de Paisley

Photobucket
Détails d'un châle Paisley de 1840

Le châle Paisley devient un classique de la garde-robe féminine et est adopté au 19ème siècle par les hommes. Les gentlemen arborent fièrement leurs cravates ou pochettes au fameux motif tandis que cowboys et bandits s'encanaillent du bandana.
Le Paisley retrouve un regain d'intérêt durant le Summer of Love de 1967 et est alors identifié au style psychédélique, à la spiritualité et la culture indienne, avec les Beatles et les Rolling Stones en têtes de file.

Paisley gallery: Rolling Stones
Mick Jagger lors d'une conférence de presse en Allemagne en 1967

Le motif Paisley est donc ce qu'on appelle un classique indémodable, qui aura juste évolué par ses formes, ses couleurs et ses motifs au cours des siècles. Si une chemise ou un costume Paisley peut s’avérer pour le moins criard, une cravate et une pochette du fameux motif persan sont des indispensables de toute garde-robe d'un homme élégant.
.

2 commentaires:

KouklaWig a dit…

Votre article m'intéresse beaucoup. Pourriez-vous m'indiquer les sources qui vous ont aidées à rédiger cet article s'il-vous-plaît ? surtout au sujet des figures montrant l'évolution du motif paisley. Ceci m'aiderai beaucoup ! voici mon adresse mail : samovarrusse@mail.ru
grand merci !

Clément Talleu a dit…

bon article ! on y a fait référence du coup dans le notre sur notre blog :

http://lostinthesupermarket.fr/blog/les-motifs-dans-la-mode-le-paisley/

Beau boulot en tout cas ;)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Instragram

Instagram
Une erreur est survenue dans ce gadget
The CoolDentist Copyright. Fourni par Blogger.