mercredi 31 octobre 2012

Le caban de grand-père



Look at this Pea Coat, Tell me he’s broke.
And I know you ain’t into all that. I heard your lyrics I feel your spirit.
And there’s something about Gladys Knight and the Pips in there, can’t quite hear it…
But I still talk that CAAASH.
Cuz a lot WAGs want to hear it


L'automne est déjà bien installé, et nous avons tous sorti nos manteaux d'hiver. Nous tenir au chaud, nous protéger des gelées et du vent glacial qui s'infiltre là où il peut, voilà ce qu'on leur demandera en un premier temps, en plus de durer plusieurs saisons sans fatiguer. Pour ma part, le caban est mon manteau d'hiver depuis maintenant cinq ans. Chiné dans la penderie de mon grand-père qu'il portait pour aller en mer et se promener près des côtes, je le retrouve non sans bonheur chaque début d'automne.

Porté par les premiers grands explorateurs européens de l'Epoque Moderne, le caban est déjà un vêtement en drap de laine que les marins imperméabilisaient encore davantage en le couvrant d'un mélange de suif, de goudron et d'huile de térébenthine, extraite à partir du pin maritime.
Le caban tire son nom du Gabon. En effet, selon Wikipedia, quand les navigateurs portugais pénétrèrent en 1472 dans l'estuaire du fleuve, ils le baptisèrent Rio de Gabão, en raison, dit-on, de la forme des côtes de l'actuelle capitale Libreville et sa proche région, semblable à un caban (gabão en portugais). Par la suite l'Etat du Gabon conserva cette appellation. Selon d'autres sources, le mot caban prendrait son origine du mot sicilien "cabbanu" dérivant lui-même de l'arabe "gabà", désignant la grande veste en laine portée par les marins.

Croquis de la Marine Nationale

Porté pour des motifs strictement professionnels, l'usage du caban se popularise à partir de 1848, date à laquelle il est généralisé dans la Marine Nationale : "Pour le service d'hiver ou le mauvais temps, les officiers de tous les corps et les aspirants ont un caban en drap bleu foncé doublé d'étoffe de même couleur, à manches et à capuchon". Selon d'anciens documents de la Marine sous le Second Empire, le caban est en "drap bleu foncé, avec revers croisant sur la poitrine et se boutonnant à droite et à gauche au moyen de deux rangées parallèles de cinq gros boutons d'uniforme également espacés".

Le caban de grand-père est issu du même patron que celui de la Marine Française. Toujours fabriqué par Le Glazik, ce modèle Brandily est un indémodable, une valeur sûre de la garde-robe masculine.
.
.

0 commentaires:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Instragram

Instagram
Une erreur est survenue dans ce gadget
The CoolDentist Copyright. Fourni par Blogger.