vendredi 5 octobre 2012

Miguel - Kaleidoscope Dream


I taste you in different colors
Collide in a fountain.
I missed all the lovers,
Kaleidoscope dream


Auteur-compositeur et chanteur connu du milieu R&B depuis 2010 avec ses hits All I Want Is You, Sure Thing ou encore Quickie, issu de son premier album, Miguel a opéré cette année une véritable opération séduction hipster. Trois mixtapes (Art Dealer Chic vol. 1, 2 et 3) et une coupe de cheveux plus tard, l'essai s'est transformé en un véritable succès sur le Net, s'attirant l'attention d'un public à l'origine du succès de The Weeknd ou de Frank Ocean et pour qui All I Want is You était passé inaperçu. Peu de choses différencient pourtant son premier opus de ses trois mixtapes, malgré un évident manque d'image. Comme quoi la communication 2.0 peut vraiment faire des merveilles.

Miguel l'a bien compris, on ne va changer pas une recette qui a marché ces derniers mois. Kaleidoscope Dream se situe dans la lignée de ses trois dernières mixtapes et fait mouche. On se délecte de ce R&B aérien, nous faisant voyager à travers les songes musicales de l'artiste. Déjà présent dans Art Dealer Chic vol.1, on ne se lasse pas du voluptueux et sexy à souhait Adorn, l'une des meilleures chansons de l'année 2012. Elle est également la chanson qui représente le mieux l'univers du chanteur par sa simplicité trompeuse. Miguel surprend au fur et à mesure que les pistes défilent. Entre Don't Look Back et ses relents tragiques où Miguel se métamorphose en loup-garou la nuit tombée, Use Me où les nappes de shoegaze sont martelés par les beats ricochets accompagnent les préliminaires torrides de Miguel et sa partenaire, le tube ensoleillé Do You ou The Thrill, véritable highlight de l'album, on prend alors conscience du chef d'oeuvre que Miguel nous livre. Marvin Gaye dans l'âme, le chanteur signe un album onirique et libidineux, débordant d'érotisme, un quasi sans faute.  Plus brute, plus emprunt de blues et moins engluée sous les couches de synthés (Arch and Point, Pussy is Mine), la deuxième partie de l'album n'est pas en reste, Candles in The Sun clôturant l'album de la plus belle des façons.

Il aurait pu être un crooner classique et prévisible comme l'illustre Babyface. Avec une bonne dose de rock'n'soul psychédélique et de dance music hallucinogène, Miguel se pose en digne successeur de Prince et de Marvin Gaye. Respectueux du R&B contemporain classique mais ambitieux et personnel, Kaleidoscope Dream est une merveille, le joyau d'un artiste qui aurait pu tomber dans l'oubli si Internet n'existait pas.



Miguel - Adorn


Miguel - Arch & Point


Miguel - Don't Look Back


Miguel - Pussy is Mine
.
.

0 commentaires:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Instragram

Instagram
Une erreur est survenue dans ce gadget
The CoolDentist Copyright. Fourni par Blogger.